La sodomie est douloureuse pour les premières fois, mais à force de s’exercer, elle procure un plaisir immense. Que ce soit chez les couples homos ou hétéros, cette pratique est toujours intéressante, car elle décuple l’excitation pour atteindre plus rapidement la jouissance. Pour certaines filles, plus la sodomie fait mal, plus elles trouvent du plaisir et c’est incontestable dans toutes les circonstances.

La meilleure sodomie est celle qui fait mal

La pratique d’une sodomie nécessite des préparations physiques et psychologiques, et même si toutes les conditions sont réunies, la douleur est souvent présente, surtout si le mec a une grosse bite. Toutefois, après quelques pénétrations, le trou de cul se dilate et le plaisir vient automatiquement. C’est dans cette circonstance que les filles demandes qu’on les encule encore plus avec des va et viens de plus en plus rapides. Ainsi, il faut comprendre qu’une parfaite sodomie est celle qui fait mal au début, mais qui apporte du plaisir au cours des pratiques et surtout la jouissance rapide des deux partenaires. Afin d’éviter les incommodités, vaut mieux faire un lavement au préalable, de s’enduire du gel, mais aussi d’utiliser un préservatif. Néanmoins, c’est une question de choix, de désirs et de fantasme, car une fois qu’on commence à s’habituer, on en veut encore plus.

Quid des filles qui aiment la sodomie douloureuse ?

Actuellement, de plus en plus de filles aiment la sodomie douloureuse, à l’image d’une petite salope qui s’est fait défoncer le cul lors de son premier casting porno. Une surprise qu’elle ne risque pas d’oublier, car au début, elle était maladroite, mais face aux assauts du mec, elle accepte facilement malgré la douleur qu’on perçoit sur son visage. Après quelques va et viens, elle s’est laissée aller, ce qui apportait une dimension exceptionnelle et d’une image inoubliable d’un délicat petit cul défoncé à fond.